Actualités
27/04/2019

Cédric Cherain s'offre la Citadelle

Toujours très prisé, l’apéritif d’ouverture du Rallye de Wallonie sur la Citadelle de Namur a livré son double verdict. Si Sébastien Bedoret s’est montré le plus prompt à démarrer, Cédric Cherain a riposté ensuite au second passage. Le pilote de la VW Polo R5 ouvrira la route demain.

C’est sous un ciel clément que la 36ème édition du Rallye de Wallonie a pu débuter ce vendredi soir avec le traditionnel double passage dans la spéciale « show » tracée sur l’esplanade de la Citadelle de Namur. Très attendu du public, le spectacle a été au rendez-vous et les pilotes s’en sont donnés à cœur joie, à commencer par les 22 équipages présents au volant des bolides de la catégorie R5.

Auteur du premier scratch, Sébastien Bedoret n’a pas fait coup double puisque Cédric Cherain offrait une belle résistance lors du second passage. Le pilote de Fléron se montrant pratiquement une seconde plus rapide que le reste de la concurrence. « Ce qui est pris n’est plus à prendre. Ces dernières années le Rallye de Wallonie s’est souvent joué à quelques secondes. J’ouvrirai donc la route demain ce qui me convient parfaitement. On annonce des conditions plus difficiles avec de la pluie au menu et nous commencerons par le long secteur chronométré de Nettinne-Mohiville. A certains endroits il faudra en garder sous la pédale et attaquer dans d’autres plus stratégiques », déclarait le leader du rallye.

Derrière lui au classement général, Sébastien Bedoret attend avec impatience d’en découdre avec Cherain mais aussi avec ses autres camarades de jeu dont Ghislain de Mévius, 3° et auteur de chronos réguliers sur les 2 spéciales de cette soirée. Au pied du podium provisoire, Adrian Fernemont avait moyennement entamé sa course avant de se ressaisir en seconde partie de soirée. Il devance le vainqueur sortant, Vincent Verschueren (5°) et le régional Bastien Rouard, excellent 6° de cette première étape devant Patrick Snijers himself. Réguliers, Cédric De Cecco (Skoda Fabia R5), Xavier Bouche (VW Polo R5) et Kevin Demaerschalk (Citroën C3 R5) clôturent le top 10 très provisoire.

Pénalisées sur la terre de l’Esplanade, les GT sont rejetées en dehors du top 20 puisque le leader de la catégorie, Pascal Gaban pointe le nez de sa Porsche 997 GT3 au 25°rang. L’ancien champion du monde Gr.N est d’ailleurs devancé par le leader du Junior BRC, Grégoire Munster (Opel Adam R2). Bien remis de son accident du TAC Rally, le fils de Bernard occupe la tête du classement réservé aux jeunes malgré un radiateur percé au terme du second passage dans la Citadelle. Les juniors sont néanmoins devancés par le « revenant » Guillaume Dilley, d’emblée dans le coup pour sa redécouverte de la catégorie au volant de la Peugeot 208 R2 du FS Racing.

Chez les historiques, Guino Kenis a décidé de se fâcher après le meilleur temps initial de Dirk Deveux. La BMW M3 occupe la tête du classement avec 3,3" de boni sur la Ford Sierra Cosworth 4x4. Troisième, Gino Bux attend samedi avec impatience pour tenter de recoller le train des « Youngtimers ».

Demain, le Rallye de Wallonie débutera par la très délicate spéciale de Nettinne-Mohiville longue de près de 24KM, programmée à 9h30. Trois boucles de 4 spéciales sont au menu de cette journée.

(photo: M. Deculenaire)

 

 news précédentes
26/04/2019

Sébastien Bedoret premier leader du Rallye de Wallonie
Lire la suite

26/04/2019

Suivez le Rallye de Wallonie en direct grâce à WRCC
Lire la suite

26/04/2019

Animations diverses et mise en épis des têtes d'affiche ce soir sur la Citadelle
Lire la suite

25/04/2019

Cap sur le Rallye de Wallonie pour Pascal Gaban
Lire la suite