Actualités
25/04/2019

Cap sur le Rallye de Wallonie pour Pascal Gaban

Après la victoire de son chef de file en catégorie GT lors du dernier Spa Rally, l’équipe Gaban Motorsport n’a pas vraiment eu le temps de chômer et c’est du côté des circuits que l’activité se voulait intense pour l’équipe basée à Jemeppe-sur-Meuse.

Ainsi, fin mars, les 1000Km de Zolder marquaient le coup d’envoi de la saison en C1 Racing Cup, tandis que le week-end dernier c’est en France, sur le célèbre circuit de Magny-Cours, que les petites Citroën se donnaient rendez-vous pour la 2ème joute de la compétition. Lors de chacun des deux rendez-vous la C1 #231 jouait un rôle en vue, terminant à chaque fois au pied du podium : « À Zolder, un petit ennui mécanique nous a clairement coûté la deuxième position. Initialement, notre présence en France était incertaine puisque mon paternel était monopolisé par les reconnaissances du Rallye de Wallonie. Le duo que je forme avec mon ami Willem-Jan Machtelinckx était dès lors rejoint par Christophe Cagnina, 2ème en Campine mais dont la voiture était indisponible pour cause de soucis techniques », relate Andy Gaban quelque peu déçu. « Nous étions longtemps 3èmes puis un imbroglio avec le Safety car nous a rejeté du podium. Qu’importe, nous poursuivrons la saison avec la ferme intention de grimper enfin sur le podium ». Le prochain rendez-vous de la C1 Racing Cup est programmé les 22 et 23 juin prochain, toujours en France, pour le Trophée d’Alsace, disputé sur l’Anneau du Rhin.

Avant cela, l’équipe retrouvera les spéciales belges à l’occasion du Rallye de Wallonie qui se déroulera ce week-end dans la région namuroise. Pascal Gaban y sera de nouveau associé à Jean-Pierre Delmelle et ils retrouveront, pour leur plaisir et celui du public, la Porsche 997 GT3. Comme le veut la tradition, l’épreuve débutera vendredi soir par une double spéciale « show » tracée sur l’Esplanade de la Citadelle de Namur. Un exercice que l’ex champion du monde Gr.N n’a plus pratiqué depuis 2011 : « Même si c’est toujours très sympa pour le public, il y’a tout à perdre et rien à gagner lors de cet apéritif d’ouverture qui n’est pas spécialement favorable à la Porsche puisque l’Esplanade comporte plusieurs parties de terre. »

Ennuyant quand on sait que ces 2 spéciales détermineront l’ordre de départ du lendemain. « Nous n’allons pas nous affoler pour autant », relate le copilote, Jean-Pierre Delmelle. « Le vrai rallye commencera dès samedi matin avec la magnifique spéciale de Nettinne-Mohiville qui frôle les 24Km. Ni moi ni Pascal ne la connaissions et il s’agira d’être bien réveillés. »

Comme lors du Spa Rally, cinq GT seront au départ à la différence que cette fois l’équipage Gaban/Delmelle endossera clairement le rôle de favori de la catégorie : « Il est vrai que mes concurrents ne disposent pas d’autant d’expérience que moi en Porsche. Néanmoins il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué et, avec 22 voitures de la catégorie R5 au départ, entrer dans le top 10 sera déjà un bel objectif. Hormis Nettinne-Mohiville et Vedrin que je ne connaissais pas, le reste du parcours reprend des grands classiques qui me sont vite revenus malgré les années d’inactivités. Je sens que l’on va se régaler », concluait un Pascal plutôt ravi de retrouver le tracé namurois.     

 

 news précédentes
25/04/2019

Junior BRC: Grégoire Munster bien présent !
Lire la suite

25/04/2019

Trois jours intenses au Rallye de Wallonie Gino Büx, pourra-t-il surprendre les Youngtimers?
Lire la suite

25/04/2019

Qui succédera à Snijers au « rond-point WRC » de Naninne ?
Lire la suite