Actualités
28/04/2018

Vincent Verschueren leader après la première boucle

Composée de 4 spéciales alliant nouveautés et grands classiques, la première boucle de ce samedi s’est déroulée sans incidents majeurs pour les favoris. Bien réveillé, Vincent Verschueren s’est offert le meilleur temps dans la longue spéciale (23,4Km) d’ouverture collant d’emblée 5" à son plus proche rival. Le pilote Godrive laissait ensuite le soin à Cédric Cherain et Adrian Fernémont de se mettre en évidence avec deux meilleurs temps pour le liégeois (Natoye et Bois-de-Villers) et un pour le Namurois (Malonne). Aux commandes de l’épreuve, Vincent Verschueren possède 1,3" d’avance sur Cherain et 6,5" sur Fernémont qui regrettait un tout droit lui coûtant une dizaine de secondes dans la spéciale de Nettinne-Mohiville.

Bien plus graves étaient les ennuis rencontrés par David Bonjean, excellent 5ème hier soir et contraint de rendre son carnet après un bris de transmission sur sa Skoda Fabia R5. Sur des montures identiques, Xavier Bouche assure la jonction au pied du podium mais ne veut pas s’allumer pour suivre le rythme du trio de tête, tout comme Olivier Collard, d’emblée dans le top 5 pour sa découverte de la catégorie R5. Derrière, Manu Canal Robles doit reprendre du rythme au volant de la Skoda Fabia WRC, il possède néanmoins une confortable avance sur le pilote officiel Skoda, Sébastien Bedoret.  

En catégorie GT, l’écrémage a hélas déjà commencé avec les retraits de Laurent Mottet et Frédéric Delplace (mécanique tous les 2). Sans surprises, Patrick Snijers est le meilleur représentant des porschistes puisqu’il classe sa 997 GT3 au 9ème rang en pleine bagarre avec le néerlandais Edwin Schilt (Skoda Fabia R5).

Du côté des juniors, la lutte bat son plein et c’est actuellement Romain Delhez qui devance Grégoire Munster d’une douzaine de secondes. Souhaitant chacun grimper sur le podium, Jean Dilley (ford Fiesta R2T) et Tobias Brüls (Peugeot 208 R2) se tiennent en 3 secondes. Le leader en catégorie R2 reste néanmoins Timo Van Der Marel qui possède 7" d’avance sur un Delhez bien décidé à ne pas baisser les bras, quand bien même son rival néerlandais n’entre pas en ligne de compte pour le classement Junior. Les Opel Adam trustent donc le podium provisoire du classement R2.

Enfin, en « Historic », Paul Lietaer (Opel Manta 400) entame la remontée qu’il nous avait promise hier puisque dans la spéciale de Malonne, il venait de prendre les rennes du classement au moment où Guino Kenis devait ranger sa belle BMW M3 (mécanique).

(Photo: Quentin Carpentier)

 

 news précédentes
28/04/2018

Des temps intermédiaires pour les spéciales sur le Live Results
Lire la suite

28/04/2018

Un Namurois s'offre la Citadelle ! Adrian Fernémont en tête à domicile
Lire la suite

27/04/2018

La spéciale de Natoye bel et bien maintenue au programme ce samedi
Lire la suite