2001

Pieter Tsjoen entame une longue série…


La cuvée 2001 du championnat de Belgique des rallyes propose un savoureux duel entre Pieter Tsjoen (Toyota Corolla WRC) et David Loix (Subaru Impreza WRC ’98). Battu par le pilote de la Toyota à Dinant lors du Circuit des Ardennes, le Verviétois est prêt à se cracher dans les mains pour obtenir sa revanche à Namur.

Bien décidé à ne pas se laisser faire, Tsjoen attaquait directement, appliquant une tactique qui allait devenir sa marque de fabrique. Auteur de la majorité des meilleurs temps en spéciale, le Flandrien se ménageait une petite avance qui lui permettait ensuite de contrôler la course. Lorsque David Loix faisait le forcing au cours de la seconde journée de course, il ne s’affolait pas et remportait son premier Rallye de Wallonie avec 18" d’avance sur le pilote de la Subaru.

Derrière ces 2 hommes de tête, Philippe Stéveny pointait le nez de sa Subaru Impreza Gr. A jusqu’à un bris de pont arrière ne vienne mettre un terme à sa prestation, samedi à la mi-journée. Joost Boxoen lui succédait sans faire long feu puisqu’un problème électronique immobilisait définitivement sa Subaru Impreza WRC ’97. Tout profit pour l’Irlandais Eamond Boland (Subaru Impreza WRC S5) qui, comme bon nombre de ces compatriotes, trouvait en Belgique une terre d’accueil face à l’épidémie de fièvre aphteuse ayant causé l’annulation de leur championnat national.

Le Gr.N était l’apanage de David Sterckx (Mitsubishi Lancer Evo6), très vite esseulé après le retrait rapide de Xavier Bouche (turbo cassé sur une monture similaire) tandis qu’en deux roues motrices Olivier Collard imposait sa Citroën Saxo Kit-Car après avoir longuement bataillé avec la nouvelle Peugeot 206 S1600 de Frédéric Béco qui finissait par casser un cardan à Malonne.

Enfin, dans le Citroën Saxo Challenge, la lutte était explosive et l’expérimenté Yannick Bodson s’imposait face aux jeunes dont Davy Vanneste était le fer de lance. Du côté de l’annexe régionale, courue sur la seule journée de samedi, Eric Debaty imposait sa Ford Sierra Cosworth dans le classement réservé aux utilisateurs de pneus de compétition (D4) alors que Serge Antoine (Ford Escort RS2000) l’imitait dans celui dédié aux utilisateurs de pneus du commerce (D1-2-3).