2000

Les jeunes poussent au portillon !


Pour cette édition du millénaire le Rallye de Wallonie adopte un format nouveau en laissant tomber la soirée du vendredi soir, désormais uniquement réservée aux vérifications techniques. La course proprement dite s’étale maintenant du samedi au dimanche.

Côté pilotes en l’absence de Patrick Snijers, victorieux de la manche précédente au Rallye des Hautes-Fagnes, on s’attend à une franche lutte pour la tête de la course entre Mathias Viaene (Subaru Impreza WRC ’97) et Rocco Theunissen (Toyota Corolla WRC). Les suiveurs n’en seront d’ailleurs pas déçus puisqu’au final seulement 13" séparent le Hollandais du Flandrien aux coudes à coudes durant tout le rallye. Une première victoire en championnat « inter » pour le fils d’Yvan, âgé d’à peine 24 ans.
Un scénario quasiment identique dans le Gr.N où les jeunes espoirs que sont François Duval et Larry Cols multiplient les passages osés sur leurs Mitsubishi Lancer Evo6. Après 2 victoires du Verviétois à Dinant et Jalhay, Duval parvient à inverser la tendance pour battre pour la première fois de sa jeune carrière son rival.
Derrière, un autre fait d’armes retient les spectateurs en haleine pour la composition du top 5 final. Il oppose Pieter Tsjoen (Mitsubishi Lancer Evo6 Gr.N) à Pascal Gaban (Citroën Saxo Kit-Car) et tourne in-extremis à l’avantage du pilote Citroën Belux, très généreux tout au long du week-end.

Enfin, Stéphane Petitjean s’impose en maître dans le Challenge Saxo et Mario Geurts l’imite dans la Ford Ka Cup. Chez les juniors de Peugeot Belgique c’est cette fois Frédéric Béco qui prend le meilleur sur David Croes au volant de leurs Peugeot 306 GTi Gr.N.

Côté régional, dans l’annexe leur étant dévouée et se déroulant exclusivement sur l’étape du samedi, Michel Lamquet récolte des lauriers bien mérités sur la Porsche 911 que lui confiait exceptionnellement Gérard De Weerdt. Dans le classement réservé aux utilisateurs de pneus du commerce ( D1-2-3), Philippe Weibel (VW Golf I GTi) l’imitait.