1999

Kris Princen l’a échappé belle !


Accablé depuis le début de saison par la malchance, Kris Princen (Renault Maxi Mégane) compte sur la manche namuroise, qu’il affectionne tout particulièrement, pour se refaire une santé. Fraichement auréolé de sa 1re victoire au général lors du récent « Tour du Luxembourg » (hors championnat), le héros malheureux de l’édition précédente doit toutefois composer avec les 3 WRC présentes au départ pour les « gentlemen drivers » que sont Gaby Goudezeune (Subaru Impreza WRC ’97), Pierre Dumoulin (Ford Escort WRC) et, dans une moindre mesure, Ries Huisman (idem).

Perturbée par un violent orage vendredi en début de soirée, la course débute plutôt mal pour ces pilotes puisque Goudezeune perd plus de 2’ dans une crevaison à Malonne, tandis que Pierre Dumoulin expédie sa monture au fossé dans Bois-de-Villers. Guerre plus de chance pour le Hollandais Huisman qui ne reprend pas la course le samedi, la faute à un copilote malade.

Débarrassé de ces grosses autos, Princen caracole en tête jusqu’à ce que l’impensable ne se produise samedi en début d’après-midi, dans les premiers kilomètres de l’ES de Loyers, où il perd le contrôle de sa voiture, endommageant passablement le train arrière de la belle. Perdant plus d’une minute dans l’aventure, le pilote officiel Renault ne doit son salut qu’à la compétence de l’équipe M.I. qui lui restitue une Mégane flambant neuve dans les délais impartis. Après un sursaut d’orgueil suite aux déboires de Princen, Goudezeune décide d’achever sagement sa course et de conclure par un premier accessit bien mérité.
Privilégiant la carte du championnat, pour lequel les 4x4 Gr.A sont exclues, Pascal Gaban (Citroën Saxo Kit-Car) complète le podium ce qui lui permet de conserver la tête du championnat de Belgique. Derrière lui, Xavier Bouche et sa Citroën Saxo Kit-Car privée débordent le vainqueur du Gr.N, Eddy Snaet (Mitsubishi Lancer Evo5), pour une minuscule seconde. L’autre Citroën Saxo du trophée Kit-Car achève, quant à elle, sa course au 6ème rang des mains (sans gants !) expertes de Francis Leroy.

Dans le Challenge Citroën les bords de Meuse semblent décidément sourire à François Duval puisqu’après celle acquise à Dinant, le fils de René tient sa seconde victoire avec plus d’une minute d’avance sur le champion sortant, Fabrice Mikels.

Enfin l’annexe provinciale saluait la victoire de Michel Lamquet (Opel Manta i240), sa seconde à ce niveau après celle de 1995.