1998

Les Kit-Car tiennent la dragée haute !


Pour cette saison 1998 la fédération change les règles du jeu et seules les 2 roues motrices et les 4x4 Gr.N peuvent prétendre au titre de champion de Belgique. Trois importateurs décident de jouer le jeu avec Renault qui confie cette fois sa Maxi Mégane au jeune Kris Princen, Peugeot qui joue la carte de la fidélité avec Jean-Pierre Vandewauwer désormais au volant d’une splendide Peugeot 306 Maxi et, enfin, Citroën dont la Saxo Kit-Car de Pascal Gaban a le désavantage de ne développer que 1600cc.

Si elles sont bannies du championnat les puissantes WRC et autres grosses 4x4 Gr.A peuvent toujours prendre part aux compétitions. Laurent Verhoestraete l’a compris et les anciens « frères ennemis » Bastos et Boxy’s alignent pour lui une Ford Escort WRC. Si le vainqueur sortant prend le meilleur départ il est très vite débordé par Kris Princen qui se crache dans les mains pour maintenir une avance d’une dizaine de seconde sur le champion de Belgique en titre. En position d’attente suite à des réglages imparfaits, Jean-Pierre Vandewauwer est le premier à bénéficier de la crevaison de Verhoestraete le samedi en début de soirée. Alors qu’il croit avoir course gagnée avec une vingtaine de secondes de boni sur « Vande », le moteur de la Renault Maxi Mégane de Princen se tait définitivement à deux spéciales du terme offrant la victoire sur le plateau au pilote Peugeot !

Derrière, David Loix s’offre un podium inattendu qui vient récompenser sa belle course au volant de sa Renault Clio Maxi. Le Verviétois prend le meilleur sur le vétéran Gaby Goudezeune (Mazda 323 GT-R) qui avouait être dans un jour « sans » le samedi. Le top 6 saluait encore les belles prestations du Néerlandais Hans Stacey (Mitsubishi Lancer Evo4), vainqueur facile du Gr.N après les soucis de transmission de « Didi Junior » (idem) et le retrait de Chris Van Woensel (turbo cassé sur sa Subaru Impreza GT Gr.N) et du marchois Xavier Bouche (Citroën Saxo Kit-Car) qui effacait l’abandon précoce du pilote officiel, Pascal Gaban (goujons de roue cassés dès l’ES3).

Enfin, Fabrice Mikels se montrait net dominateur dans le Challenge réservé aux Citroën Saxo. Du côté des régionaux, José Lareppe (Opel Manta i240) rééditait sa victoire de 1997 dans l’annexe leur étant réservé le samedi.