1988

Doublé des Ford Sierra Cosworth « RAS »


Pour cette 5e édition du Rallye de Wallonie, l’absence de vedettes au départ se fait cruellement ressentir. Tandis que Robert Droogmans, toujours au volant de sa Ford Sierra Belga, compte bien accrocher un troisième succès consécutif, ni Patrick Snijers, ni Marc Duez, ni aucune pointure étrangère ne sont au départ.

Pour contrer le Trudonnaire, il faudra compter sur les jeunes Jean-Pierre Vandewauwer ou Renaud Verreydt, ou sur les routiniers moins bien armés que sont Valère Vandermaesen ou Guy Colsoul.
Et c’est d’ailleurs Jean-Pierre Vandewauwer qui est le premier à prendre le commandement. Sur sa Ford Sierra Cosworth aux couleurs de Fina, le Verviétois devance la monture similaire de l’expérimenté Droogmans. Un Droogmans qui rencontre même quelques problèmes en ce début de course, et qui doit batailler ferme pour ne pas perdre le sillage de Vandewauwer. Sur une monture similaire, Marc Soulet semble pouvoir tenir le rythme, mais quelques soucis le maintiennent tout de même à bonne distance.
Pourtant, surprise en fin de première journée, Vandewauwer est à son tour frappé par la malchance et doit même céder le leadership à Droogmans suite à quelques soucis de pont. C’est donc en leader que Droogmans entame la deuxième journée. Vandewauwer tente de s’accrocher, mais doit petit à petit baisser pavillon. Sa première grande victoire ne sera pas encore pour cette fois, et tandis que Droogmans enfile les scratchs, le Verviétois se résout à gérer sa deuxième place.

Derrière ce duo, un gouffre s’est creusé. Marc Soulet et Ivan Viaene ont dus renoncer au volant de leurs Ford Sierra Cosworth, tandis que Guy Colsoul, finalement quatrième en Mitsubishi Starion, et Renaud Verreydt, septième en Toyota Corolla GT, sont hors du coup. Tout profit pour le jeune Bruno Thiry. Sur une modeste Ford Sierra Cosworth Gr.N, le Germanophone décroche une sublime troisième place. Deuxième en Groupe N et cinquième au général, Omer Saelens n’a fait que de la figuration.

Enfin ne manquons pas de signaler les belles performances des tractions de Bernard Munster (sixième en VW Golf) et d’Alain Lopés (huitième en Opel Kadett GSi).